WC07 Féminine: La Chine qualifiée, mais sans briller

Publié le par Lorenz

Les Roses d’Acier auront dû batailler ferme face à une surprenante équipe néo-zélandaise qui n’avait plus rien à perdre. Dans le même temps, les brésiliennes et les danoises s’affrontaient. Les sud-américaines ,elles, étaient d'ores et déjà qualifiées alors que les scandinaves devaient l’emporter pour passer devant les chinoises.



La sélectionneuse suédoise a choisi d’aligner une formation 4-3-3, une façon de se placer très rarement utiliser dans le foot féminin en Chine. L’équipe hôte mettait le turbo d’entrée de jeu avec 20 tirs au but contre seulement 6 pour les kiwis. La première alerte pour les All-White allait arriver sur une percée en profondeur de Zhang Ouying. La vétéran perd son un contre un face à Jenny Bindon, le rebond arrive dans les pieds de Han Duan qui rate la cible alors que la cage était vide.  Dix minutes plus tard, c’est une autre attaquante qui se met en évidence. Ma Xiaoxu récupère une balle dans la surface, dans un petit périmètre elle élimine deux défenseuses, mais l’angle était bien bloqué par la gardienne kiwi. A la pause, les deux équipes sont à 0-0, ce qui ne fait bien évidement pas les affaires des chinoises.



Dix minutes après le retour des vestiaires,
Pan Lina reprend un coup-franc de la tête mais une nouvelle fois Bindon est sur la trajectoire. Le verrou allait sauter seulement trois minutes plus tard. Sur un coup-franc de trente-cinq mètres, le long ballon est repris de l’arrière du crane par Li Jie qui avait devancé Jenifer Bindon dans les airs (1-0, 57’). Après ce but, les néo-zélandaises se ruent à l’attaque du but gardé par Zhang Yanru. Leur première véritable occasion arrive à la 62eme minute avec une frappe à l’entrée de la surface de réparation qui est détournée par une autre joueuses kiwi. Abby Erceg tente de reprendre la balle du bout du pied mais sa tentative passe au dessus de la cage des chinoises. Dans la foulée, sur une longue balle Li Jie se troue complètement et Zoe Thompson, entrée en jeu quelque minutes auparavant, se précipite mais ne peut cadrer sa frappe dans son duel avec Zhang Yanru. Une nouvelle fois les erreurs de concentration et de jugement ont failli être fatales. De retour à l’attaque, c’est Ma Xiaoxu qui a failli doubler la mise sur une énorme volée qui vient faire trembler la barre transversale des kiwi.  Deux minutes plus tard,  les Roses d’Acier amorcent une attaque qui sera fatale aux représentantes de l’Océanie. Une belle passe en profondeur sur la gauche décale Xie Caixia. Cette dernière fonce vers la cage de Bindon, feinte la frappe ce qui élimine une défenseuse et enfin place sa frappe entre les jambes de la portière (2-0, 79’). Plus rien ne sera maqué et donc les chinoises se qualifient après s’être une nouvelle fois fait très peur , eface à une équipe supposée être largement à sa portée. Dans l’autre rencontre, les Brésiliennes s’imposent 1-0 face à de très bonnes danoises.



Pour les quart de finale, la Chine va affronter un monstre du football féminin, la Norvège, numéro quatre mondial, qui a inscrit dix buts et encaissé seulement trois. Les chinoises, elles, ont inscrit cinq but et encaissé six. La dernière rencontre entre les deux formations remonte à janvier 2006 au tournoi des quatre nations de Guangzhou, où les scandinaves s’étaientt imposées 1-0. Pour ce quart de finale, aucune erreur ne sera tolérée car la moindre brèche sera exploitée par les physiques norvégiennes.

Lieu :
Tianjin Olympic Center, Tianjin
Affluence : 56 208 Spectateurs.
Buteuses : Li Jie (57’) et Xie Caixia (79’) pour la Chine.

Composition équipe de Chine :


1. Zhang Yanru
3.Li Jie, 4.Wang Kun, 6.Xie Caixia, 7.Bi Yan
8.Pan Lina (20.Zhang Tong, 60’) , 11.Pu Wei, 15.Zhou Gaoping (16.Liu Yali, 65’)
9.Han Duan, 10.Ma Xiaoxu. 14.Zhang Ouying (17.Liu Sa, 88’)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article