La Chine se positionne pour la Coupe du Monde 2018

Publié le par Seb

Lors de la conférence de la FIFA à Shanghai cette semaine, le vice-président de la fédération chinoise Xie Yalong a bien retenu les propos du président Blatter. Ce dernier a en effet déclaré que "la Chine a la capacité d’organiser de grands événements, elle a les infrastructures ainsi que le savoir-faire en matière de tournoi majeur. La Coupe d’Asie 2004, la Coupe du Monde féminine 2007 et les Jeux Olympique 2008 en sont la preuve".

M. Blatter a aussi indiqué que le choix pour 2014 n’était pas encore fixé et ne le sera pas avant la fin du mois d’octobre. Le dossier du Brésil est solide mais si le choix se portait vers un autre continent alors la rotation serait changé et l’Océanie pourrait hériter de l’événement. Le seul pays d’Océanie capable de recevoir ce genre d’événement est maintenant un membre de l’AFC, l’Australie. Si ce cas de figure est envisagé alors la Chine a de grandes chances de l’emporter, mais une fois de plus Xie Yalong a tempéré l’opinion en déclarant: "nous somme sur la bonne voie, mais le travail sera encore long et si les haute autorités décident de se lancer dans l’aventure, alors nous devrons travailler de concert avec la FIFA pour pouvoir présenter le dossier le plus solide possible, et d’ici 2010 (date de la présentation du dossier) nous serons prêt".

Enfin le président Blatter a applaudi Xie Yalong pour l’organisation et la réussite totale de la Coupe du Monde féminine. Avec une affluence de 40 000 spectateurs en moyenne, un niveau technique et une qualité de jeu qui s’est amélioré depuis la précédente édition et enfin une médiatisation jamais vue au niveau du football féminin (plus de 200 chaines de télévision et station de radio ont couvert l’événement), la Chine a en effet réussi son pari.


160863.jpg

Publié dans Autres sujets

Commenter cet article