EAFF 2008 : La Chine craque dans les dernières secondes

Publié le par Laurent

L'Empire du Milieu démarrait le tournoi en ce dimanche face à l'un des favoris de la compétition, la Corée du Sud. L'homme en forme du moment, le jeune Zhu Ting, était aligné d'entrée dans une équipe sans surprise majeur dans le onze de départ.

chine_coreesud_1.jpg

Comme à son habitude, les chinois étaient auteurs d'un début de match catastrophique. La Corée du Sud se montrait tout de suite plus à l'aise techniquement en prenant le jeu à son compte, et forcera la Chine à défendre durant plus d'une demi-heure. Les actions se déchainaient, sans toutefois trop inquiéter le portier chinois Zong Lei. A la 36eme minute de jeu, Li Weifeng se créait la première occasion chinoise en placant une tête juste à côté du poteau de Jung Sung-Ryong. C'est alors au moment où la Chine revenait dans le match que Park Chu-Young crucifiait Zong Lei. L'attaquant du FC Seoul sautait en effet plus haut que son défenseur pour reprendre de la tête un centre de Yeom Ki-Hun, Zong Lei ne bougeait pas (0-1, 42'). A la mi-temps, la Corée du Sud menait logiquement au score, devant des chinois pas dans le match.

chine_coreesud_2.jpg

La seconde période sera complètement différente, les chinois montrant bien plus d'envie et d'abnégation. Peu de temps après le coup d'envoi, Du Zhenyu centrait efficacement pour Zhu Ting qui voyait sa tête repoussée d'une belle claquette par Jung Sung-Ryong. Sur le corner, Zhou Haibin récupérait le ballon aux 20 mètres avant d'effectuer une magnifique frappe de demi-volée en pleine lucarne, imparable pour le portier sud-coréen (1-1, 46'). Indéniablement, les chinois avaient changé de mentalité et enflammaient le match. Il s'en fallait de peu pour que Zhu Ting donne l'avantage aux siens, mais l'arbitre de touche annulait logiquement son but pour une position de hors-jeu. La Corée du Sud laissait passer l'orage quand la Chine se voyait récompensé de ses efforts. Sur un coup-franc de Wang Dong, Liu Jian se retrouvait étrangement seul dans la surface pour placer une tête hors de portée de Jung Sung-Ryong (2-1, 60'). On pensait alors les chinois sûrs d'eux, mais c'était sans compter sur l'homme du match, Park Chu-Young. Le jeune espoir sud-coréen placait une merveille de coup-franc dans la lucarne opposée de Zong Lei, qui ne pouvait rien faire (2-2, 64'). Le match retombait alors en intensité, et la Chine se dirigeait tout droit vers un match nul quand Kwak Tae-Hwi crucifiait les espoirs chinois dans les arrêts de jeu. Le défenseur coréen reprenait une bonne remise en retrait de Park Chu-Young d'un joli tir en lucarne (2-3, 90'). Les chinois , assomés, ne reviendront pas au score et s'inclinaient finalement dans les derniers instants.

chine_coreesud_3.jpg

Malgré la défaite, la Chine a montré des signes encourageants pour la suite de la compétition. Chaque équipe aura eu sa période, la Corée du Sud restant techniquement et surtout tactiquement au dessus du lot. Si les joueurs de l'Empire du Milieu réiterrent leur performance de seconde mi-temps, en montrant autant d'envie dans leurs gestes, les espoirs sont permis.


Match : Chine 2-3 Corée du Sud
Lieu : Chongqing Olympic Sports Center (Chongqing, Chine)
Affluence : 30 000 spectateurs
Buts : Zhou Haibin (46'), Liu Jian (60') pour la Chine - Park Chu-Young (42', 64'), Kwak Tae-Hwi (90') pour la Corée du Sud

Composition de la Chine :
1.Zong Lei
2.Zhang Shuai, 18.Xu Yunlong, 5.Li Weifeng, 3.Sun Xiang
6.Wang Dong, 16.Zhou Haibin, 15.Liu Jian (21.Jiang Ning, 80'), 8.Du Zhenyu (14.Li Yan, 80')
7.Qu Bo, 11.Zhu Ting

Composition de la Corée du Sud :
18.Jung Sung-Ryong
15.Kwak Hee-Ju, 4.Cho Yong-Hyung, 16.Kwak Tae-Hwi
2.Lee Jong-Min, 3.Cho Won-Hee, 5.Kim Nam-Il, 13.Park Won-Jae
7.Lee Keun-Ho, 10.Park Chu-Young, 11.Yeom Ki-Hun


Homme du match ARD : Park Chu-Young (Corée du Sud)

On aurait pu élire Du Zhenyu, l'ailier chinois étant à l'origine de toutes les attaques chinoises. Mais l'étoile montante de la Corée du Sud, Park Chu-Young, aura surpassé les débats aujourd'hui. Le buteur du FC Seoul a montré à ses détracteurs qu'il revenait en pleine forme en semant constamment le  trouble dans la défense chinoise. Auteur de deux buts dont un magnifique coup-franc et d'une passe décisive, Park Chu-Young était au dessus des autres, tout simplement.

chine_coreesud_4.jpg

Publié dans Equipe nationale A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article