Amical : Une Chine aux deux visages face à l'Australie

Publié le par Laurent

Le match d'aujourd'hui entre la Chine et l'Australie représentait un véritable test en vue de l'AFC Asian Cup 2007. Face à l'un des favoris de la compétition, les joueurs chinois devaient en effet montrer leur réel niveau.

 


Mais dès le début de la première mi-temps, la situation se complique. Le 4-4-1-1 de la Chine ne fonctionnait pas, et les Australiens se montraient bien plus techniques. Suite à une perte de balle lors d'une phase offensive, Bresciano partait en contre et mystifiait toute la défense chinoise. Il servait ensuite Holman, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans la cage vide (1-0, 8eme minute). Les hommes de Zhu Guanghu continuaient d'être acculé devant leur but, devant les offensives australiennes. A la 28eme minute, Bresciano recommencait son show en dribblant deux joueurs chinois dans la surface de réparation, avant de crucifier Li Leilei d'un plat du pied (2-0). La fin de la première période sera ensuite totalement à l'avantage des Australiens, les chinois ne parvenant que trop rarement à atteindre la cage adverse. Les automatismes ne se créaient pas, et on sentait les joueurs crispés, ne prenant aucun risque. A la mi-temps, c'est donc logiquement que l'Australie menait 2-0.

 


Pour tenter de rectifier le tir, Zhu décidait de faire rentrer Dong Fangzhuo à la place de Du Zhenyu, décevant. Et le joueur de Manchester United sonna le début de la révolte. En effet, dès le début de la reprise, les chinois mettaient beaucoup plus de pression et de vitesse dans le jeu.  Le trio Dong Fangzhuo - Shao Jiayi - Li Jinyu faisait enfin des ravages, et les centres fusaient de tout coté sur le but australien. Malheureusement, la maladresse et la malchance des attaquants chinois empêchaient la Chine de revenir au score. L'Australie se contentait de jouer en contre, mais subissait trop pour parvenir à attaquer. Malgré une domination outrageuse au cours de cette seconde mi-temps, le score restait inchangé, et l'Australie l'emportait 2-0.

 


Le sélectionneur Zhu Guanghou n'a donc pas sauvé sa tête suite à ce résultat. Mais la Chine a montré deux visages complètement différents au cours de ce match. Et au vu de la seconde période, les espoirs sont permis. L'apport des européens se sera fait sentir, même tardivement, et les joueurs chinois nous ont montré qu'ils étaient capables de rivaliser avec l'un des favoris de la prochaine Asian Cup.


Homme du match ARD: Mark Bresciano  (Australie)


Auteur d'une première période monstrueuse, le milieu australien a montré une aisance technique tout au long du match. Il est à l'origine du 1er but et à la finition du 2eme.

Publié dans Equipe nationale A

Commenter cet article