Tournoi de Toulon: les Elephanteaux se heurtent à la Grande Muraille !

Publié le par Seb

Pour cette première demi-finale du tournoi de Toulon, les Chinois affrontaient un sérieux candidat en l’équipe de Côte d’Ivoire. C’est la première fois que des équipes asiatiques et africaines se rencontrent à ce stade de la compétition, et pour cette grande première la partie aura était d’un ennui indescriptible tant la fatigue et les erreurs ont amputé cette affiche qui paraissait alléchante. C’est au jeu de la loterie et sur un exploit du gardien de Wuhan, Zeng Cheng, que les hommes de l’Empire du Milieu franchissent un autre palier, et se retrouvent ainsi en finale du tournoi de Toulon, où ils affronteront les grand favoris, la France.

 

Tout commence très calmement pour les deux équipes, le ballon passant d’une équipe à l’autre, les dix premières minutes se jouant au milieu de terrain. La première frappe arrive par l’intermédiaire de Zhu Ting qui reprend un coup franc de la tête (7’) avant que Thierry Doubai ne tente sa chance au vingt mètres, mais sa frappe trop écrasée fuse hors du cadre (13’). Un peu avant la demi-heure de jeu Wan Houliang lance Yu Hai sur le coté gauche. Le joueur du Vitesse Arnhem réussit à éliminer son adversaire direct avant d’adresser un centre bien repris de la tête par Chen Tao, mais Zhu Ting sur la trajectoire repousse le ballon qui semblait prendre la direction de la cage gardé par Ibrahim Koné. Ce sera tout pour une première mi-temps morose avec deux équipes qui ne veulent pas se découvrir.

 

Au retour de la pause rien ne semble avoir changé des deux cotés avec de nombreuses pertes de balles de part et d’autre. La seule véritable occasion arrive après vingt minutes sur un coup-franc à l’entrée de la surface. Chen Tao prend son élan, enroule bien sa frappe qui passe au dessus du mur et qui vient s’écraser sur la barre transversale de la Côte d’Ivoire. Pour cette seconde période, ce sont les Chinois qui auront le plus grand nombre de ballons, avec un nouveau centre du capitaine des rouges à destination de Yu Hai qui croise trop sa tête (67’). Un quart d’heure reste au tableau d’affichage et c’est le moment que Djukovic choisit pour faire sortir un Chen Tao plutôt discret, qui semblait être cuit après les rencontres à répétitions. Il est remplacé par Wang Shouting qui se placera en milieu défensif, ce changement indiquant clairement la volonté du serbe d’aller aux tirs au but. A seulement cinq minutes de la fin du temps réglementaire, les Ivoiriens passent à côté d’une victoire qui leur tendaient la main. Jacques-Alain Tanoh transperce littéralement la défense, mais une fois dans la surface il tergiverse trop et sous la pression tente un lob qui passe de très peu à côté du poteau droit de Zeng Cheng (76’). Malgré deux minutes d’arrêts de jeu plus rien ne sera marqué et c’est donc aux tirs au but que la qualification se jouera.

 

 

 

Apres trois tirs les deux équipes sont à égalité 3-3. C’est au tour de Zheng Tao de s’élancer et de transformer son pénalty. Les Ivoiriens ont choisi Gustave Gnago comme quatrième tireur, en face de lui Zeng Cheng est en confiance, il est parti trois fois du bon coté et il espère donc s’imposer pour la première fois de la séance. Gnago s’élance et tire sur la gauche de Zeng, qui se détend et stoppe la frappe ! Alors que tout le monde croit que c’est bon, l’arbitre redonne le pénalty à tirer car il semblerait que Zeng ait quitté sa ligne de but un peu trop tôt. Ce n’est que partie remise pour le portier chinois qui s’impose sur la deuxième tentative de Gnago. Wang Hongliang, le milieu central de Shanghai, se chargeant de propulser les joueurs de l’Empire du Milieu en finale du tournoi de Toulon pour la première fois depuis 35 ans.

 

Ratomir Djukovic a désormais un titan sur sa route avec la présence de la France (vainqueur du Portugal 1-0). Même si l’équipe olympique chinoise s’incline lors de cette finale, elle rentrera dans l’histoire et le bilan sera bien plus reluisant que celui de l’année passée.

 

 

 

Lieu : Stade Mayol, Toulon

Affluence : environ 2000 spectateurs

Buteurs : -

Tirs au but : Jiang Cheng (O), Yu Hai (O), Zhu Ting (O), Zheng Tao (O), Wang Hongliang (O) pour la Chine - Zie Diabate (O), Kader Touré (O), Pacome Kouadio (O), Gustave Gnago (X) pour la Côte d’Ivoire

Avertissements : Wan Houliang (46’) pour la Chine

 

 

Composition équipe de Chine :

 

12.Zeng Cheng

14.Bai Lei, 2.Zhao Ming, 15.Dai Lin (5.Wan Houliang, 28’), 17.Zheng Tao

6.Wang Hongliang, 20.Yu Hai, 18.Dai Qinhua, 10.Chen Tao (7.Wang Shouting, 73’)

9.Jiang Ning (19.Jiang Cheng, 67’), 11. Zhu Ting

Homme du match ARD : Zeng Cheng.

 

Dans un match terne où aucun joueur n’est sorti du lot à cause de l’imperméabilité des deux blocs, la décision d’attribuer la récompense d’homme du match va tout naturellement au rempart du Hubei. Pour son match sans accros et pour une séance de tirs au but où il fut bien présent, partant à chaque coup du bon coté, et bien sûr pour son double arrêt lors du quatrième tir.

Publié dans Equipe espoir - jeunes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article