Asian Cup 2007 : La Chine démarre fort !

Publié le par Laurent

L'AFC Asian Cup a débuté ce week-end, et la Chine disputait en ce mardi 10 juillet son premier match de poule. La mission ne s'annonçait pas si facile, car les chinois devaient affronter la Malaisie, l'un des co-organisateurs de la compétition. Dans un Bukit Jalil National Stadium complètement acquis à la cause de la Malaisie, le sélectionneur Zhu Guanghu ne changeait pas ses habitudes en alignant son traditionnel 4-4-1-1, laissant Han Peng seul en pointe.


La Chine allait partir sur les chapeaux de roue. Dès les premières minutes, les joueurs de l'Empire du Milieu imposaient un rythme soutenu, avec un jeu court et en une touche de balle. La Malaisie, visiblement tétanisée par l'évènement, accusait le coup et c'est tout naturellement que la Chine ouvrait le score. Sur une belle action collective débutant par une touche de Sun Jihai, Wang Dong se retrouvait seul sur le côté droit des cages malaisiennes. Il pouvait alors centrer au second poteau où Han Peng reprenait victorieusement le ballon de la tête (1-0, 14'). Le match s'emballait, et les chinois allaient continuer leur pressing. Shao Jiayi tentait une frappe de loin bien repoussée par Abdul Kadir. Quelques minutes après, c'est Mao Jianqing qui se retrouvait seul face au but pour reprendre un centre à raz-de-terre de Wang Dong. Mais l'attaquant de Shanghai Shenhua manquait inexpliquablement le cadre, à seulement 5 mètres des buts vides. La défense malaisienne paraissait hésitante, et cela va se confirmera peu après. Sur une grossière erreur de Fauzi Nan, Zheng Zhi reprenait le ballon dans la surface. Le capitaine chinois n'avait plus qu'à centrer pour Shao Jiayi qui inscrivait le 2eme but chinois (2-0, 35'). La défense et le goal malaisiens paraissaient totalement hors du coup. A la mi-temps, c'est la Chine qui était logiquement devant, n'ayant jamais été inquiété par leur adversaire.



La seconde mi-temps repartait à l'identique, la Chine étouffant immédiatement les locaux. Sur une mauvaise relance malaisienne, Wang Dong reprenait le ballon à l'entrée de la surface et pouvait déclencher une frappe croisée qui venait battre Abdul Kadir (3-0, 50'). A peine 4 minutes plus tard, c'est Han Peng qui suivait bien une passe de Mao Jianqing. L'attaquant de Shandong Luneng ne laissait pas passer l'occasion d'aggraver la marque, et marquait ainsi son 2eme but du match (4-0, 54'). La Malaisie était complètement dépassé, et les nombreux supporters présents se mettaient désormais à conspuer leur joueurs. Zhu Guanghu en profitait alors pour consolider son milieu défensif, faisant entrer Li Tie à la place de Shao Jiayi. Ce n'est qu'un quart d'heure plus tard que les locaux se réveilleront. Sur leur première occasion franche, Hairuddin Omar passait en retrait pour Mahayuddin. L'attaquant malaisien, idéalement seul, frappait directement au but et trompait Li Leilei, impuissant (4-1, 74'). Cela avait pour mérite de réveiller la Malaisie, profitant d'une baisse de régime des chinois pour mettre la pression. Li Leilei repoussait comme il pouvait un coup-franc malaisien devant ses buts, et les défenseurs chinois faisaient preuve de maladresse dans leurs relance, permettant aux malaisiens de récupérer la balle. Mais l'orage fut de courte durée, et le match tombait progressivement dans un faux rythme. Dong Fangzhuo, rentré en jeu à la 71eme minute, ne se montrait pas menacant. L'arbitre allait siffler quand Sun Xiang récupérait un ballon au coin gauche de la surface malaisienne. L'ancien défenseur du PSV Eindhoven centrait pour Wang Dong. Ce dernier, étrangement libre de tout marquage, lobait le goal malaisien d'une tête astucieuse, la défense adverse étant complètement à l'arrêt (5-1, 92'). Ce sera la dernière occasion du match, signant une victoire écrasante de la Chine 5-1.



La Chine réalise donc une excellente performance face à un adversaire très décevant. La Malaisie n'a en effet jamais paru capable de menacer les chinois, montrant une faiblesse de jeu rare à ce niveau de compétition. Le goal malaisien Abdul Kadir n'est nottament pas exempt de tout reproche. Les joueurs chinois ont également surpris, grâce à une mobilité bien plus présente des joueurs sur le terrain et à une envie retrouvée. Malgré tout, il reste quelques détails à régler, comme le placement défensif et l'entente entre les 2 défenseurs centraux Li Weifeng et Zhang Yaokun. Le prochain match face à l'Iran sera bien plus compliqué, face à l'un des favoris de la compétition. La Chine se devra alors de confirmer sa bonne prestation, ce qui pourrait leur permettre de se qualifier directement pour le second tour.


Match : Malaisie 1-5 Chine
Lieu : Bukit Jalil National Stadium (Kuala Lumpur, Malaisie)
Affluence : 21 000 spectateurs
Buteurs : Han Peng (14', 92'), Shao Jiayi (35'), Wang Dong (50', 92') pour la Chine - Indra Putra Mahayuddin (74') pour la Malaisie

Composition de la Chine :
1.Li Leilei
7.Sun Jihai, 4.Zhang Yaokun, 5.Li Weifeng, 3.Sun Xiang
15.Wang Dong, 10.Zheng Zhi, 18.Zhou Haibin, 20.Mao Jianqing (19.Zheng Bin, 87')
6.Shao Jiayi (8.Li Tie, 66'), 9.Han Peng (11.Dong Fangzhuo, 71')

Composition de la Malaisie :
1.Azizon Abdul Kadir
3.Mohd Fauzie Nan, 7.Muhamad Kaironnisam Hussain, 19.Rosdi Talib
5.Norhafiz Zamani Misbah, 10.Mohamad Hardi Jaafar, 12.Muhammad Shukor Adan, 15.Shahrulnizam Mustapa (9.Eddy Helmi Abd Manan, 46'), 18.Mohd Fadzli Saari (17.Nantha Kumar Kalliappan, 58')
14.Akmal Rizal Ahmad Rakhli (13.Indra Putra Mahayuddin, 62'), 20.Hairuddin Omar


Homme du match ARD :
Wang Dong (Chine)

Présent dans tous les bons coups, le milieu de Changchun Yatai n'a pas cessé de courir durant le match. Celui qui paraissait comme le plus discutable au milieu de terrain a fait preuve d'une grande envie, marquant deux buts et délivrant un superbe centre pour Han Peng.

Publié dans Equipe nationale A

Commenter cet article