Asian Cup 2007 : La Chine tenue en échec par l'Iran

Publié le par Laurent

Lors de leur second match du groupe C, la Chine affrontait les prétendants au titre, l'Iran. Le match, qui était annoncé comme l'affiche du groupe, a tenu toutes ses promesses au Bukit Jalil National Stadium. Le sélectionneur Zhu Guanghu décidait pour l'occasion d'aligner les mêmes joueurs que lors du premier match, en espérant connaitre le même destin.


Tout commencait bien pour les joueurs de l'Empire du Milieu. Dès l'engagement, les chinois partaient à l'assaut des buts iraniens. Han Peng était tout près d'inscrire le but le plus rapide de la compétition. Mais sa volée en forme de ciseau passait juste au dessus des cages. La Chine se montrait pressante et obtenait un bon coup-franc aux 25 mètres. Shao Jiayi se chargea alors de le frapper, placant une frappe milimétrée dans la lucarne gauche des buts iraniens (1-0, 7'). L'Iran n'arrivait pas à rentrer dans le match et accusait le coup. Sur un nouveau coup-franc, Shao Jiayi décalait Zhou Haibin, mais sa frappe frôla le poteau gauche de Hassan Rodbarian. L'emprise était totale, le pressing chinois fonctionnant à merveille. A la 33eme minute, Zheng Zhi débordait côté droit. Le capitaine chinois parvenait alors à centrer pour Mao Jianqing qui, d'une superbe demi-volée, battait à nouveau le gardien iranien (2-0, 33'). On pensait le match joué, mais le 2eme but avait pour mérite de réveiller les joueurs iraniens. Ces derniers, méconnaissables depuis le début de la partie, reprenaient le contrôle du ballon et se mettaient enfin à attaquer. A la 38eme minute, Vahid Hashemian obligeait Li Leilei à repousser le ballon des deux poings, sur un centre de Mahdavikia. L'Iran poussait et concrétisait son réveil juste avant la mi-temps. Sur un magnifique coup-franc, Zandi propulsait le ballon au fond des cages d'un Li Leilei impuissant (2-1, 45').



Le retour des vestiaires allait montrer un tout autre visage de la Chine. L'Iran effectuait en effet un pressing constant sur les joueurs chinois, obligés de défendre. Mais les occasions se faisaient rares, le jeu se durcissant au milieu de terrain. Seul une tête de Reza Enayati mettait Li Leilei en danger, mais le ballon passait à côté. Les chinois paraissaient de plus en plus fatigués, et Zhu Guanghu décidait alors de faire rentrer Zhao Xuri puis Zhu Ting. Mais cela n'allait rien changer. Le pressing iranien devenait trop intense pour les chinois usés, et les actions dangereuses devenaient plus nombreuses. Rahman Rezaei ne cadrait pas sa tête, puis ce fut au tour de Eman Mobali de tenter sa chance, mais Li Leilei détournait le ballon dehors. Mais sur le corner, Javad Nekounam donnait un coup de tête rageur qui battait le goal de Shandong Luneng (2-2, 72'). La Chine subissait de plus en plus les assauts des attaquants iraniens, et était forcée de dégager en catastrophe sur tous les ballons. Zhu Guanghu, voyant que ces joueurs étaient au bord de la rupture, sortait alors Han Peng pour faire rentrer un nouveau défenseur en la personne de Du Wei. Et malgré quelques nouvelles frayeurs, le score n'allait plus bouger, restant à 2 partout.



Avec ce résultat, la Chine se retrouve donc en tête du groupe, à égalité de points avec l'Iran. Les joueurs chinois pourront néanmoins être déçu du match d'aujourd'hui, concédant le match nul après avoir mené 2-0. On a pu voir une Chine à deux vitesses, tout comme lors du premier match: une première mi-temps remarquable, puis une seconde passée à défendre. Il reste donc au sélectionneur Zhu de trouver des remèdes à cette fatigue récurrente des joueurs chinois. les défenseurs centraux doivent également améliorer leurs relances, en posant le ballon à terre. C'est tout de même un bon résultat face à l'un des favoris de la compétition, et il suffira d'un match nul face à l'Ouzbékistan pour obtenir une qualification en quart de finale. A noter que Zheng Zhi et Li Weifeng seront absents au prochain match, après avoir récolté à nouveau un carton jaune. Ce seront deux absences préjudiciables que devra résoudre Zhu Guanghu.



Match : Chine 2-2 Iran
Lieu : Bukit Jalil National Stadium, Kuala Lumpur (Malaisie)
Affluence : 5938 spectateurs
Buteurs : Shao Jiayi (7'), Mao Jianqing (33') pour la Chine - Fereydoon Zandi (45'), Javad Nekounam (72') pour l'Iran

Composition de la Chine :
1.Li Leilei
7.Sun Jihai, 4.Zhang Yaokun, 5.Li Weifeng, 3.Sun Xiang
15.Wang Dong (12.Zhao Xuri, 61'), 10.Zheng Zhi, 18.Zhou Haibin, 20.Mao Jianqing (14.Zhu Ting, 68')
6.Shao Jiayi, 9.Han Peng (2.Du Wei, 79')

Composition de l'Iran :
1.Hassan Rodbarian
5.Rahman Rezaei, 12.Seyed Hosseini, 13.Hossein Kaebi (17.Javad Kazemeyan, 46')
2.Mehdi Mahdavikia, 4.Andranik Timotian, 6.Javad Nekounam, 7.Ferydoon Zandi (11.Mehrzad Madanchiardekani, 89'), 8.Ali Karimi (14.Imam Mobali, 46')
9.Vahid Hashemian, 16.Gholam Enayati


Homme du match ARD :
Li Leilei (Chine)

Le gardien de Shandong Luneng aura sauvé les siens d'une défaite, principalement en seconde mi-temps. Ses nombreuses parades ont évité à la Chine de s'écrouler, et le goal chinois aura été rassurant durant toute la partie. Malgré une légère blessure à la jambe droite, il a tenu tout le match.

Publié dans Equipe nationale A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article